Version classiqueVersion mobile

Nickel

 | 
Yann Bencivengo

2e partie : Une multinationale parisienne

Chapitre 4. Un nouveau marché mondial

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le nickel, cantonné à des fabrications de luxe jusqu’à l’arrivée des minerais calédoniens en 1875, va connaître une multiplication de ses emplois au fur et à mesure des progrès de la recherche, de l’abaissement des prix et surtout de la course aux armements. Comme pour toute branche industrielle naissante, le marché du nickel connaît une période de forts soubresauts. La société Le Nickel s’insère dans un secteur qu’elle va bouleverser avant d’avoir à son tour à subir la redoutable concurrence des producteurs nord-américains. Après une âpre lutte, le marché du nickel se stabilise à la faveur d’accords passés entre les grands producteurs et grâce au développement des débouchés liés à la mise au point des aciers au nickel.

LA NAISSANCE D’UN ALLIAGE

L’élargissement des emplois du nickel

Le nickel a tout d’abord servi à confectionner des objets de luxe ou de semi-luxe. Son aspect brillant leur confère une esthétique similaire à celle de l’argent. Sa grande résistance à l’oxydation et sa dur...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search