Versión clásicaVersión móvil

Nickel

 | 
Yann Bencivengo

1re partie : Les bases de l’entreprise

Chapitre 1. Les mirages d’une aventure industrielle

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

La création de la société Le Nickel trouve son origine dans la découverte de gisements de nickel en Nouvelle-Calédonie. Avant le démarrage des mines calédoniennes, le nickel était un métal peu connu et relativement rare. Il était employé pour la confection d’articles de luxe ou de semi-luxe. Son industrie était encore embryonnaire. L’extraction se tenait alors essentiellement en Scandinavie et en Allemagne et la transformation des minerais était dominée par des firmes allemandes et britanniques.

Devenue française en 1853, la Nouvelle-Calédonie est un archipel du Pacifique Sud qui recèle de nombreuses richesses minérales. À partir des années 1860, des mines d’or et de cuivre sont ouvertes dans le nord de la Grande Terre. La découverte de gisements de nickel en 1873 provoque un boom minier. En 1875, l’arrivée massive des minerais calédoniens sur le marché européen bouleverse l’industrie du nickel. L’engorgement qui s’ensuit conduit à une première crise de surproduction en 1877.

L’INDUST...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2014

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search