Version classiqueVersion mobile

Nickel

 | 
Yann Bencivengo

1re partie : Les bases de l’entreprise

Chapitre 1. Les mirages d’une aventure industrielle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La création de la société Le Nickel trouve son origine dans la découverte de gisements de nickel en Nouvelle-Calédonie. Avant le démarrage des mines calédoniennes, le nickel était un métal peu connu et relativement rare. Il était employé pour la confection d’articles de luxe ou de semi-luxe. Son industrie était encore embryonnaire. L’extraction se tenait alors essentiellement en Scandinavie et en Allemagne et la transformation des minerais était dominée par des firmes allemandes et britanniques.

Devenue française en 1853, la Nouvelle-Calédonie est un archipel du Pacifique Sud qui recèle de nombreuses richesses minérales. À partir des années 1860, des mines d’or et de cuivre sont ouvertes dans le nord de la Grande Terre. La découverte de gisements de nickel en 1873 provoque un boom minier. En 1875, l’arrivée massive des minerais calédoniens sur le marché européen bouleverse l’industrie du nickel. L’engorgement qui s’ensuit conduit à une première crise de surproduction en 1877.

L’INDUST...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search