Version classiqueVersion mobile

Nickel

 | 
Yann Bencivengo

Introduction. L’empreinte du Nickel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Quand il arrive à Nouméa, le voyageur en provenance de l’aéroport international de La Tontouta ne peut manquer d’avoir pour première vision de la capitale de la Nouvelle-Calédonie, en guise d’exotisme, celle d’une grande usine qui semble garder l’entrée de la ville. Pour peu qu’il s’enquiert de ce dont il s’agit, on lui répond que c’est« l’usine de Doniambo », « l’usine du Nickel », « l’usine de la SLN ». Ainsi, avant même d’avoir posé ses valises, le nouvel arrivant comprend immédiatement qu’il se trouve dans une contrée dont la plus grande richesse économique est l’exploitation du nickel. Par la même occasion, il découvre les trois lettres S-L-N par lesquelles les Calédoniens désignent la principale société minière et métallurgique du pays : la société Le Nickel-SLN.

La SLN est une véritable institution en Nouvelle-Calédonie. Rares sont les familles calédoniennes, toutes ethnies confondues, qui n’ont pas eu en leur sein ou dans leur entourage, quelqu’un travaillant à la SLN, ou aya...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search