Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 488. De Pierre-Fidèle Bretonneau à la comtesse de Villeneuve s.d. – S.L.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B1-24.

Suite des consignes médicales.

Vite, vite, le sulfate de quinine ! J’avais dit alors qu’on en sera au second accès et à la transpiration de ce second accès (second relativement à celui qui nous occupait), accès pour lequel nous ne ferons pas les difficiles et que nous prendrons tel quela, accès dont nous attendons la grande transpiration, accès irrégulier comme le sont les accès de fièvres de cette année, mais enfin accès tel quelb qui a sur celui qui l’a précédé l’avantage probable de laisser un plus long intervalle sans fièvre et pendant lequel le sulfate a plus de temps pour agir ; nous nous hâterons de donner dès quec la transpiration sera bien établie, notre fébrifuged, afin que le retour de la fièvre subséquente n’en vienne pas troubler l’effet.

Vaines précautions, vains avertissements ! Vous laissez s’écouler nos plus précieux moments. Vite, vite, le sulfate de quinine !

J’irai vous dire vite, vite, et j’aime mieux vous arriver vers l’heure de ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search