Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 486. De Pierre-Fidèle - Bretonneau à des confrères1 s.d. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 638-643.

Consultation d’une femme atteinte de fièvre typhoïde. – Désaccord entre Bretonneau et les médecins de la patiente. – Arguments pour convaincre ses confrères.

Femme âgée de trente à trente-cinq ans, atteinte de fièvre typhoïde grave, et parvenue au cinquantième jour de la maladie ; soumise à une sévère abstinence, elle est bientôt prise de vomissements attribués à tort à l’existence d’une gastrite, et contre lesquels ses médecins ordinaires épuisent en vain toutes les ressources de leur thérapeutique. Elle dépérit rapidement, ses urines sont chargées d’un dépôt d’acide urique. Elle éprouve, en un mot, tous les symptômes qui caractérisent l’autophagie (autophagie (αυτoς, φαγω), état d’un malade qui vit aux dépens de sa propre substance)a. Tentatives d’alimentation ; elles sont bien supportées, les vomissements cessent, et la guérison ne se fait pas attendre.

Retour de Château-Gontier. Tour...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search