Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 480. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1857, 5 novembre. – [Paris]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. Wellcome Library : Ms 7718/20.

Prochaine visite des Trousseau aux Bretonneau.

Mon cher maître,

Samedi, dans la journée, je serai à Tours, ou plutôt au Plessis. Dimanche, à midi, j’irai déjeuner avec vous et Mme Bretonneau à moins de contre-ordre, ou d’absence.

Ma femme a passé deux jours au Plessis, et comme elle a été dans l’impossibilité d’aller à Palluau, elle veut m’accompagner, afin de tenir la promessea qu’elle a faite à Mme Bretonneau.

Adieu, cher maître, je vous embrasse mille fois, et je prie Mme Bretonneau d’agréer mes respectueux hommages.

A. Trousseau

[Post-scriptum :]
Ce serait une bien belle action si vous faisiez arracher les boutures de peuplier de la Caroline, et fagoter les rameaux qui sont sortis du carolin coupé. Je les emporterais dimanche sur le chemin de fer.

Jeudi 5 novembre 1857.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search