Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 456. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Félix Miquel [vers 1854]. – S.L.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

B. BU de médecine de Tours: fonds Aron, papiers de Lorenzi, copie manuscrite (ref. dossier Miquel, Dr Aron, no 230).

C. BU de médecine de Tours: fonds Boutineau, copie manuscrite, lettre 2.

Défense de Miquel par Malgaigne, contre Brame, devant la Faculté de médecine de Paris.

Avant quatre heures.

Je viens d’embrasser Malgaigne. Trousseau m’a dit qu’il avait admirablement repoussé les allégations de la boue sociale, sale à salir, si elle n’était pas trop sale et par cela même ne mea faisait pas honneur.

Il m’a dit (Trousseau) que je lui devais de l’embrasser bien affectueusement et vous voyez que je n’y ai pas manqué.

Il a dit à Brame1, qu’il a mené devant la Faculté, son fait si lâche, si calomnieux, si exécrable.

Je veux courir à des obligations. J’ai écrit ce matin à [la] pauvre Marie qui ne recevra qu’avec un mot que je vais lui adresser, le mot écrit ce matin.

Une chose préoccupe Malgaigne : c’est la délation Bramienne de faillite relative aux aiguilles2 – j’ai dit imposteur – mais répo...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search