Versione classicaVersione mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 449. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Armand Trousseau 1854, 21 janvier. – S.L.

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 558-562.

Rappel des observations et du travail de Trousseau en Sologne pour encourager celui-ci malgré ses défaites face à la diphtérie à Paris. – Évolution de la diphtérie, des narines au larynx, selon Bretonneau.

21 janvier 1854.

Mon ami, en allant hier à Tours subir les exigences des oisifs, des hypocondres, les visitant à leur domicile pour leur échapper plus vite qu’en les recevant, j’ai dû enfin revenir chez moi et me trouver en face d’un horrible cancer, d’une réclamation d’assistance auprès du cardinal, etc., etc.

Votre lettre était là, je l’ai lue. [... ]a Oui, mon bon, mon excellent fils, j’ai lu votre lettre très attentivement, et je l’ai profondément méditée. Je la relis et je trouve que ces diphthéries incurables vous rendent malade.

Votre découragement, votre affaissement, votre humble humiliation, votre défaillance morale me font une peine extrême. L’atteinte si fréquemment réitérée ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search