Desktop versionMobile Version

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 449. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Armand Trousseau 1854, 21 janvier. – S.L.

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändler im PDF- und ePub-Format online erworben werden. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 558-562.

Rappel des observations et du travail de Trousseau en Sologne pour encourager celui-ci malgré ses défaites face à la diphtérie à Paris. – Évolution de la diphtérie, des narines au larynx, selon Bretonneau.

21 janvier 1854.

Mon ami, en allant hier à Tours subir les exigences des oisifs, des hypocondres, les visitant à leur domicile pour leur échapper plus vite qu’en les recevant, j’ai dû enfin revenir chez moi et me trouver en face d’un horrible cancer, d’une réclamation d’assistance auprès du cardinal, etc., etc.

Votre lettre était là, je l’ai lue. [... ]a Oui, mon bon, mon excellent fils, j’ai lu votre lettre très attentivement, et je l’ai profondément méditée. Je la relis et je trouve que ces diphthéries incurables vous rendent malade.

Votre découragement, votre affaissement, votre humble humiliation, votre défaillance morale me font une peine extrême. L’atteinte si fréquemment réitérée ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search