Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 448. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1854, 13 janvier. – [Paris]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B9-16.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 555-558.

Échecs de Trousseau face à l’angine maligne. – Insuccès provoqués, selon lui, par le traitement topique, désormais insuffisant face au mal.

13 janvier 54.

Cher maître,

Ce n’est pas pour vous parler de mon œil qui allait bien 5 ou 6 jours après votre départ, ce n’est pas non plus pour vous parler de mes clous qui ne viennent plus que un à un, ce qui est un grand mieux dont je me contente ; mais je veux vous dire tout le chagrin que me fait l’angine maligne. La petite fille que j’ai trachéotomisée comme vous étiez à Paris est hors de cause depuis longtemps. Une autre jeune fille que je faisais opérer par un de mes élèves, M. Moyniera1, et qui avait le pharynx, le nez, les oreilles, le larynx pris, va bien, grâce à la trachéotomie aidée du café de quinquina, du nitrate d’argent, du calomel, du sulfate de cuivre.

Mais aujourd’hui, je laisse mourir une jeune, ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search