Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 446. De Pierre-Jean de Béranger à Pierre-Fidèle Bretonneau 1853, 24 août. – S.L.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 553-555.

b. Boiteau (Paul), Correspondance de Béranger, Paris : Perrotin, 1860, t. 4, p. 220-222.

Dégradation de la santé de la fille de Manin. – Description des symptômes par Béranger. – Réflexions sur l’utilisation du magnétisme pour guérir le mal.

24 août 1853.

Cher ami, je vous écris le cœur navré. J’ai vu la pauvre malade1 dans un des accès qui se succèdent depuis cinquante jours. Quelle horrible souffrance ! Quelle qu’en soit la violence, la malheureuse fille conserve toute sa raison : il faut entendre les pardons qu’elle demande à cet excellent Manin, qui reste là muet, anéanti. Ce que je ne puis comprendre, c’est qu’en ses tortures elle demande, quoi ? un accès d’épilepsie pour la soulager de son autre martyre, qu’elle nomme magnétisme. Elle fait la description et la distinction des deux maladies qu’elle s’obstine à ne pas confondre, sans toutefois nommer la dernière dont le nom seul lui c...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search