Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 443. De Pierre-Jean de Béranger à Pierre-Fidèle Bretonneau 1853, 9 juin. – S.L.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 547-549.

Maladie de la fille de Daniele Manin, Emilia, que Béranger voudrait voir traitée par Bretonneau.

9 juin 1853.

Cher ami, j’ai laissé longtemps mon brave ami Manin1 méditer sur ce que vous m’aviez dit. Pour ne pas effaroucher sa délicatesse, qui est extrême, je lui ai dit que le transport ne vous coûtait rien ; de plus, je désirais qu’il parlât de vous à son médecin Rognetta2, son compatriote et son ami, qui a tous les soins d’un père pour la pauvre jeune malade. Celui-ci, qui sait vous apprécier, l’a pressé d’accepter les propositions que je lui ai faites de votre part. Venez donc visiter la pauvre fille quand cela vous dérangera le moins ; surtout, s’il vous est possible, donnez-nous le temps que vous ne passerez pas auprès d’elle.

Mais pourrez-vous nous prévenir de votre arrivée, le pourrez-vous ? Manin, contraint à donner des leçons pour faire vivre sa famille, n’est pas toujours chez l...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search