Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 440. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1853, 27 avril. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B9-12.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 546-547.

Demande de nouvelles de Bretonneau. – Exhortations de Trousseau à son maître pour qu’il laisse un testament médical.

27 avril 1853.

Cher maître,

Donnez-moi donc de vos nouvelles : ne fût-ce qu’un mot, écrivez-le en courant et jetez-le à la poste. Je ne veux pas entendre de vous que votre pauvre cœur a cessé d’être profondément ulcéré ; mais je veux vous entendre dire que vous avez encore l’amour de notre art. Moi qui suis indifférent à tant de choses, et qui le suis trop, depuis trop longtemps, je conserve, grâce à vous, une passion toujours plus jeune et plus ardente pour la médecine, et cela parce que je veux rester digne de vous ; parce que si le ciel veut que je vous survive, il m’appartient de faire connaître ce que vous aurez laissé dans mes souvenirs, ce que vous laisserez dans vos manuscrits.

Vous avez promis à cette excellente et admirable femme1...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search