Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 432. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1851, 3 Mai. – [Paris]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B9-6.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 527-529.

Trachéotomies de Trousseau. – Volonté de rendre le procédé le plus simple possible pour le populariser plus facilement. – Affaires horticoles.

3 mai 1851.

Cher Maître,

Depuis le 1er janvier 1850 jusques aujourd’hui, voilà 10 trachéotomies et 5 guérisons. Depuis que je ne vous ai vu, j’en ai fait une où le pharynx et le neza étaient fortement pris ; mon petit enfant va tout à fait bien.

Toujours le même traitement : la cravate, la double canule, la cautérisation vigoureuse de la plaie du col. Ce sont là de beaux résultats et la trachéotomie se popularisera d’autant plus sûrement que la chose sera plus simplifiée. Encore aujourd’hui je vois une jeune et charmante fille de 7 ans, qui, après une rougeole, prend une diphthérie qui a envahi le nez, les amygdales, et qui va l’étouffer ce soir, si je n’y mets ordre d’un coup de bistouri. Elleb a eu du sulfate de c...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search