Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 426. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Armand Trousseau 1851, [entre le 15 et le 19] janvier. – S.L.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 505-513.

Fonctionnement de certaines médications. – Exemples du ratanhia, du calomel, de la digitale, du quinquina. – Compliments sur le docteur MacCarthy. – Réflexion sur les connaissances et l’ignorance du médecin.

Janvier 1851.

Sur les règles qui régissent certaines médications, et particulièrement les médications quinines et atropiquesa.

Vous n’êtes venu ni vous ni M. MacCarthy1 chez Duméril. Vous me faites de gros chagrins. Ma correspondance hebdomadaire ne parviendra pas à substituer aux opinionsb de votre jeune ami les notions pratiquesc qui régissent les médicationsd, et ce n’est pas tout : après les principes généraux de la cure, reste l’application à l’individu, avec ses minutieux procédés, difficiles à mettre dans une lettre, et même dans un livre, surtout quand il s’agit des modifications de l’innervation. Nous savons si peu comment fonctionne l’appareil nerveux quand il fonctionne bie...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search