Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 424. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1850, 24 décembre. – [Paris]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B9-2.

Plantation à Bonnevau de boutures envoyées par Bretonneau. – Santé de M. Lockhart.

24 décembre 1850.

Cher maître,

Samedi soir, j’ai rapporté à Bonnevau et dimanche, pendant 8 heures, j’ai planté et bouturé toutes les richesses que vous m’avez envoyées. Les vignes sont bien enterrées, bien garnies de poil, de corne, d’os. La tige qui sort de terre est protégée par des feuilles sèches contre l’âpreté de la gelée qui nous menace.

Quant à mes boutures de l’année dernière, elles étaient trop peu aoûtéesa. Je les ai mises soigneusement en jauge1 avec de la menue paille pardessus pour les protéger, et, àb la fin de février, je les mettrai en place. Mon intention avait été d’abord de les mettre sous un châssis froid et je crois que c’eût été le parti le plus sage ; mais un jardinier qui est entêté comme un mulet ne l’a pas voulu.

Revenons à M. Lockhartc. Les urines, grâce à la goutte, sont pures d’albumine, depuis plus de 8 jours. L’appétit revient, un peu le so...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search