Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 419. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1850, 28 septembre. – [Paris]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B8-28.

Succès de Trousseau avec la trachéotomie. – Affaires horticoles. – Vigne de Trousseau.

28 septembre 1850.

Cher maître,

Encore un enfant que vous sauvez du croup. Je vous parlais à Tours, il y a 15 jours, d’une petite fille de 3 ans de la clientèle de Jacquart1 que j’avais trachéotomisée in extremis. Elle est guérie, jouant, parlant, mangeant, engraissant. De compte fait, voici, depuis 4 mois, 3 enfants qui guérissent par la trachéotomie, et 3 de suite sans mauvais numéro intercalaire. Je ne suis pas habitué à pareil bonheur. Celle-ci a rendu de fausses membranes bien épaisses pendant 4 jours ; la plaie, un vésicatoire que Jacquart avait mis, se sont diphthérisés. Le nitrate d’argent, une alimentation réparatrice en ont fait justice.

Je viens d’écrire à André Leroy pour le prier de m’envoyer quelques sauvageons de cognassier, de poirier, de pommiera du Japon, et pour mes pépinières. J’attends encore une quinzaine, ou plutôt j’attends les premières gelée...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search