Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 416. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1850, 14 avril. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B8-27.

a. Luthier (Jean), Trousseau et Velpeau, d’après leur correspondance avec Bretonneau, Tours : Faculté de médecine et de pharmacie, 1968, p. 69-71.

Affaires horticoles. – Désaccord de M. Hardy sur le moment de la greffe. – Cours de Trousseau à la Faculté, consacrés à la belladone.

Cher maître,

J’ai remis fidèlement à M. Johnson et à M. Hardy les paquets qui leur appartenaient, et ce dernier a dû vous répondre. M. André Leroy m’avait dit tous les malheurs causés par l’abominable froid de la fin du mois dernier, et, par un hasard que je ne puis trop m’expliquer, nos pays septentrionaux ont été moins maltraités que les vôtres. Tout maintenant marche à souhait, et il n’y a pas jusqu’aux amandiers qui n’ouvrent gaiment leurs fleurs attardées en même temps que les poiriers, les pruniers, etc., etc.

Toutes mes greffes sont, jusqu’ici, bien plantées sur leurs tiges. Je ne les ai pas vues depuis le dimanche de Pâques, c’est-à-dire depuis la cessation des froids....

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search