Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 414. De Pierre-Fidèle Bretonneau à une amie [après 1849]. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B1-4.

Voyage de Bretonneau à Angers. – Évocation de plusieurs malades.

Gare de Tours, mardi 261.

Me voici, ma bonne petite fille, sur le chemin d’Angers.

J’avais bien prévu que mon enfant se reprocherait de m’avoir trop tôt accusé d’avoir oublié sa bonne mère. À vrai dire, j’aurais bien dû prendre moins de souci de mon académicien, et m’assurer de la direction que prenait ma lettre et la guêtre ; est-elle enfin arrivée à sa destination ? En conscience, j’avais tort, on ne se laisse pas ainsi entraîner par des indifférents avant d’avoir acquitté ce qu’on doit à de bons amis. Plus votre bon cœur me pardonne,a plus je me trouve coupable.

Puis voilà que, vous faisant toute petite, vous me demandez la permission de venir aussi consulter pour votre maman. Savez-vous qu’elle n’y va pas de main morte, la chère maman. La pommade est employée pure, sans ombre d’adoucissement. Cela a réussi, mais si une irritation très vive avait été causée par cette imprudence, la guér...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search