Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 413. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1850, 10 février. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B8-25.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 490-492.

Retour de Bretonneau à Palluau. – Plaintes de Bretonneau à propos de son jardinier. – Conseils de Trousseau de le chasser, mais de rester libéral avec son successeur. – Réflexion de Trousseau sur l’argent.

J’apprends avec grande joie que vous reprenez goût àa Palluau et que vos meilleurs et plus véritables amis vous soutiennent et vous encouragent dans cette manie. Ceux-là seuls nous aiment, en vérité, qui ne nous disputent pas le peu de plaisir qu’il nous est donné d’avoir en ce monde, qui y participent par le good willing1 quand bien même, au fond du cœur, ils nous blâmeraient un tout petit peu. Les femmes, quand elles sont bonnes, neb sont ni bonnes ni dévouées à demi ; elles fument avec les Hollandais, elles s’enivrent avec les Lituaniens, au besoin elles liraient Horace ou un traité de la Poste de Marseille.

Gardez, gardez vos affections et vos fol...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search