Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 405. De Pierre-Jean de Béranger à Pierre-Fidèle Bretonneau 1849, 9 décembre. – Passy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Boiteau (Paul), Correspondance de Béranger, Paris : Perrotin, 1860, t. 4, p. 66-67.

Craintes de Béranger en apprenant de mauvaises nouvelles sur la santé de Bretonneau.

Passy, 9 décembre 1849.

Cher ami, je reçois enfin une troisième lettre de M. B.1, qui nous rassure. Il y aura demain huit jours qu’il nous donna la nouvelle du danger que vous couriez. Je ne vous dirai pas quelle fut notre douleur. Il suffit de vous avouer que Judith et moi avons tout d’abord pensé, sans nous le dire, que cette première lettre n’était qu’une préparation à la nouvelle plus désolante encore d’un événement déjà arrivé. Nous restâmes deux grands jours dans cette funeste idée. M. B. pourtant nous apprit que vous alliez mieux et que M. Récamier vous avait quitté2. Mademoiselle Swanzy, de son côté, nous confirma cet heureux changement. Il ne nous reste plus que la crainte des rechutes. Ce matin, une troisième lettre de M. B. nous apprend que vous avez pu faire une petite promenade sur le Mail. Il n’y a donc...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search