Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 399. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1849, 8 juin. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B8-19.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 478-479.

Demande de service à Bretonneau. – Ravages du choléra à Paris.

8 juin, 5 heures du matin.

Cher Maître,

Vous oublierez certainement la recommandation que je vais vous faire, et je veux pourtant vous la faire. J’avais été voir, au voisinage de Palluau, pour une pauvre phtisique de ma clientèle, une jolie maisonnette. J’avais dit au propriétaire que je la retenais provisoirement et que je lui donnerais avis de ma détermination vers la fin de la semaine. Soyez assez bon pour dire à Rose de prévenir votre voisin que ma dame ne viendra pas à Tours. Elle veut, en ce temps d’épidémie, rester à Paris au milieu de sa famille menacée.

Le choléra fait d’affreux ravages. Les cas sont foudroyants depuis 8 jours. Hier 7 juin, 72 décès ont eu lieu dans le 1er arrondissement ; cela suppose 6 à 800 morts dans Paris. Je suis tranquille depuis que Jane et sa mère sont à Bonn...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search