Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 389. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Armand Trousseau [1848], 6 septembre. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B5-19.

Anecdotes de l’enfance de Bretonneau, son apprentissage du latin et de la lecture, sa passion des travaux manuels. – Rein froissé de Georges Trousseau. – Incitation à ce que madame Trousseau vienne passer quelques jours chez Bretonneau.

Tours, le six, midi.

Votre lettre de mardi 5 m’arrive à Palluau, au moment où je donnea quelques soins à la confection d’une terrine de cailles et de perdreaux.

Quelle déplorable et dangereuseb paresse que ces travaux de tombereau ! Oui, paresse – et je m’y connaisc, et pour reconnaîtred que ces gros travaux de membres sont pure paresse intellectuelle, je n’ai pas besoin de remonter à des époques éloignées de ma vie : ne me surprenais-je pas, trop souvent, dans des accès de cette lâche paresse !

Mais au moins ne suis-je venu dîner ici qu’à neuf heures et demie du soir, après avoir donné lundi toute la moitié du jour dese consultations à Mondoubleau1, et continué jusqu’à onze heures du soir en rentrant à Tours. Puis hier...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search