Versione classicaVersione mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 387. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1848, 28 juin. – [Paris]

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 468-469.

Conséquences des journées de juin 1848. – Nomination de Lamoricière au ministère de la guerre.

Mercredi, 28 juin 1848.

Cher Maître,

Je vous écrivais dimanche matin pour vous dire que je n’étais pas mort, mais seulement profondément affligé de toute cette boucherie. Tout est fini en apparence, l’Assemblée est tranquille ; mais la guerre des Spartacus n’est que commencée, la verrons-nous finir ? Tout mon monde est à Bonnevau. Voilà qu’ils me reviennent aujourd’hui, craignant que les vaincus ne les viennent assiéger dans leur asile. En général, les vaincus sont bien humbles quand ils soutiennent une si triste cause.

Les journaux ne vous diront que la moitié de tous ces désastres ; que Dieu prenne en pitié la France et la république.

Voici Lamoricière ministre de la guerre1. C’est un homme avec qui je suis en termes de bonne amitié. Nous verrons.

Mille tendresses.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search