Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 378. De Pierre-Jean de Béranger à Pierre-Fidèle Bretonneau 1848, 4 mars. – S.L.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 454-456.

b. Boiteau (Paul), Correspondance de Béranger, Paris : Perrotin, 1860, t. 3, p. 434-436.

Évènements à Paris durant la révolution de 1848. – Soutien de Béranger au nouveau gouvernement.

4 mars 1848.

Que je vous remercie, cher ami, de vous être empressé de me donner de vos nouvelles ! Tout s’est donc à peu près bien passé à Tours. M. César Bacot1, que j’ai eu le plaisir de rencontrer, m’a confirmé la tranquillité de votre pays. Dieu veuille que cela dure.

Nous voilà redevenus républicains peut-être un peu trop tôt et un peu trop vite. Comme je l’ai répété souvent depuis dix jours, nous voulions descendre l’escalier marche à marche, on nous a fait sauter un étage tout entier ; à qui la faute ? Au gouvernement défunt, roi et ministres, conservateurs et opposants à la fois. Ces derniers étaient peut-être, en grande partie, ceux qui redoutaient le plus ce qui est arrivé, et ce qu’ils ont rendu i...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search