Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 377. De Pierre-Jean de Béranger à Pierre-Fidèle Bretonneau 1848, 14 janvier. – S.L.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Boiteau (Paul), Correspondance de Béranger, Paris : Perrotin, 1860, t. 3, p. 428.

Santé de Lamennais. – Demande à Bretonneau d’aller le voir.

14 janvier 1848.

Quelqu’un que je voudrais bien que vous vissiez quand vous viendrez à Paris, c’est mon pauvre Lamennais, qui a je ne sais quoi aux oreilles ; il a voulu qu’on le mît au goudron et au précipité, tant la confiance qu’il a dans votre savoir a d’influence sur son esprit. Avec une ordonnance de vous pour une fièvre muqueuse, il voudrait se guérir de la goutte. Qui sait ? Peut-être réussirait-il. Toutefois son mal est toujours au même point. Il agit à l’intérieur, et le gonflement qui en résulte produit la surdité, qu’avec son imagination il regarde comme devant être sans terme. Un coup d’œil de vous sur cette vieille tête bretonne pourrait peut-être le tirer de peine.

Si, en venant à Paris, vous n’aviez que le temps d’une visite d’ami, je me sacrifierais à notre philosophe. Il demeure avenue Byron, no 1a, dans Beaujon, au haut des C...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search