Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 370. De Pierre-Jean de Béranger à Pierre-Fidèle Bretonneau 1847, 13 août. – S.L.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 448-449.

Critique à l’égard de Serres. – Santé de Béranger.

Cher ami, 13 août 1847.

[…]1 Serres2 vous a fait dire à l’Académie une chose qu’il n’avait pas comprise, je l’ai deviné en lisant le compte-rendu. De cas exceptionnels il a voulu faire une règle absolue. Je ne l’ai vu et entendu qu’une fois : il m’a fait l’effet d’un sot, qui peut avoir quelque science, mais qui n’en doit pas faire souvent bon usage. On assure qu’il a dérobé au vieux docteur Petit3 le livre sur la typhoïde, auquel il a mis son nom4, est-ce vrai ? Étiez-vous en rapport avec Petit ? La publication de l’ouvrage est, selon Serres, de 1814 ; vos travaux sur ce sujet ont donc précédé cette date. Vous savez que j’aime à savoir tout ce qui vous concerne.

Je supporte très bien cet été. J’ai eu peur de la fièvre des moissonneurs ; deux ou trois fois je me suis senti de la répugnance à avaler : une petite tasse de chicorée sauvage l...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search