Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 359. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1846, 28 octobre. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B8-7.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 438-439.

Retour de Trousseau à Paris. – Acquisition de la propriété de Bonnevau. – Demande de plantes et de conseils horticoles à Bretonneau. – Échecs de Trousseau dans le traitement de la coqueluche par la belladone.

Cher Maître,

Je suis arrivé à Paris après une assez longue et laborieuse odyssée. J’ai trouvé ma Pénélope dans des transes affreuses, et je me suis applaudi d’avoir résisté à vos séductions. Jane1 s’est consolée de ses inquiétudes en mangeant vos beaux pruneaux ; elle me charge de vous remercier et de vous embrasser.

Ne voilà-t-il pas que, en arrivant à Paris, une propriété rurale dont on voulait trop forte somme et dont j’avais offert un prix fort réduit me reste sur les bras, au prix fixé par moi. Je suis bel et bien propriétaire2.

Le jardin est sans fraises. J’aurai à Paris des fraises des Alpes tant que je voudrai, mais vous m’avez parlé de deux b...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search