Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 355. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1846, 23 février. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B8-3.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 431-432.

État de santé de plusieurs connaissances. – Insatisfaction de Trousseau quant à son article sur la belladone.

Paris, 23 février 1846.

Mon cher maître,

J’ai vu la femme de Noël : je l’ai engagée à se purger. Je n’ai pas trouvé la saignée nécessaire pour elle. Je lui ai dit pourtant que si elle n’était pas délivrée par une seconde purgation, je l’autorisais à se faire tirer deux palettes de sang.

L’œsophage de madame Bénat ne va pas trop bien. Je n’avais pas plus d’une ligne de lumière. Je suis arrivé à une éponge de cette grosseura. Je rencontre vers la 2e dorsale un rétrécissement de trois centimètres de longueur, beaucoup plus étroit en bas qu’en haut. Une éponge s’engage assez aisément mais, l’obstacle franchi, j’ai une peine de diable à la retirer ; il semble qu’un anneau fibreux la serre en bas du rétrécissement. J’ai cautérisé l’autre jour mais très b...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search