Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 352. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1845, 9 février. – [Paris]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B7-30.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 424-427.

b. Luthier (Jean), Trousseau et Velpeau, d’après leur correspondance avec Bretonneau, Tours : Faculté de médecine et de pharmacie, 1968, p. 60-63.

Utilisation de la belladone en thérapeutique. – Article de Legroux dans le Journal de médecine sur le sulfate de quinine. – Trachéotomie. – Mépris de Trousseau envers l’Académie de médecine. – Réflexions sur l’amélioration de la ponction du thorax.

9 février 1845.

Mon cher maître,

Vous supposez que la belladone n’est peut-être pas si loin de la fève de Saint-Ignace qu’elle en a l’air. Vous pourriez bien avoir raison ; les Strychnos dilatent bien fort la pupille, et leur action thérapeutique était si bien alignée avec l’action physiologique qu’il fallait un peu s’en méfier. Pourtant, n’exagérons rien : j’ai trouvé que la noix vomique était à propos pour faire faire aux gens ce que j’appelle de la gymnastique inv...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search