Versión clásicaVersión móvil

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 346. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1844, 9 avril. – [Paris]

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

A. BU de médecine de Tours : B7-28.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 413-417.

Avis de Trousseau sur l’inoculation. – Expériences d’inoculations successives et réussite.

Mardi 9 avril 44.

Vous m’aviez tant dit, mon cher maître, que Jenner n’avait peut-être été qu’un finaud qui avait voulu faire passer l’inoculation sur le compte de la vache, que j’ai voulu en avoir le cœur net.

De fait, Jenner sentait son blagueur, mais c’était bien spirituel pour un pataud d’Anglais. Voici donc mon siège tel que je l’avais fait, après avoir suivi les parallèles ouverts par vous. Jenner a vu que l’inoculation variolique n’entrait que par le gros bout ; il a apprivoisé son virus par des inoculations bien faites et quand la bête a été muselée et pertinemment dressée, jusque là qu’il n’y ait plus que des manifestations locales, il leur a dit : voici du virus d’un animal innocent, d’une vache, de la mère d’un veau, de la bête biblique de la crèche de B...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search