Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 346. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1844, 9 avril. – [Paris]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B7-28.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 413-417.

Avis de Trousseau sur l’inoculation. – Expériences d’inoculations successives et réussite.

Mardi 9 avril 44.

Vous m’aviez tant dit, mon cher maître, que Jenner n’avait peut-être été qu’un finaud qui avait voulu faire passer l’inoculation sur le compte de la vache, que j’ai voulu en avoir le cœur net.

De fait, Jenner sentait son blagueur, mais c’était bien spirituel pour un pataud d’Anglais. Voici donc mon siège tel que je l’avais fait, après avoir suivi les parallèles ouverts par vous. Jenner a vu que l’inoculation variolique n’entrait que par le gros bout ; il a apprivoisé son virus par des inoculations bien faites et quand la bête a été muselée et pertinemment dressée, jusque là qu’il n’y ait plus que des manifestations locales, il leur a dit : voici du virus d’un animal innocent, d’une vache, de la mère d’un veau, de la bête biblique de la crèche de B...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search