Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 344. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1843, 30 décembre. – [Paris]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B7-27.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 409-410.

Résultats chiffrés des trachéotomies de Trousseau. – Succès de la trachéotomie chez les médecins de Paris. – Comparaison de ce succès avec l’adoption du fer en thérapeutique quelques années auparavant.

30 décembre 1843.

Mon cher maître,

Je clos l’année par une trachéotomie guérie. Depuis janvier 1842, voici onze égorgements et 3 guérisons. Le plus curieux esta que ce sont trois filles, et dans mes premiers relevés c’étaient les garçons qui survivaient et les filles qui mouraient. Ô compteur, compteur... !

Cela fait 133 trachéotomies, 123 pour le croup, 30 enfants guéris, 10 pour des maladies chroniques du larynx, 1 guéri et vivant, 2b morts peu après l’opération ou pendant l’opération, 7 ayant vécu de 5 à 13 mois, et succombant aux progrès du mal pour lequel ils avaient été opérés. Ils ont avalé le morceau qui leur a paru dur. Maintenant, ils s’en aident ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search