Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 343. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1843, 27 juin. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B7-26.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 407-408.

b. Luthier (Jean), Trousseau et Velpeau, d’après leur correspondance avec Bretonneau, Tours : Faculté de médecine et de pharmacie, 1968, p. 57-59.

Santé de madame Trousseau. – Résultats des dernières trachéotomies de Trousseau. – Procédé mis au point par Trousseau pour fermer la plaie qui en résulte.

Mon cher maître,

Donnez-moi des nouvelles de ma bonne mère, vos bulletins me rassurent puisque vous n’en faites pas, cependant je désirerais vivement savoir à quoi m’en tenir sur les nouvelles que je reçois. Madame Gallery me dit que ma mère a toujours beaucoup de fièvre, dites-le moi.

J’ai vu aujourd’hui M. de la Grange ; son tibia va mieux, et son masque est moins affreux. Quoique vous en disiez, l’iodure de potassium, quand la peau est malade, ne va pas comme les bains de sublimé. L’iodure de potassium ne détrônera pas le mercure qui sera longtemps encore ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search