Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 342. D’Alfred Velpeau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1843, 30 mai. – [Paris]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 405-406.

État de santé préoccupant de Béranger.

30 mai 1843.

Mon bon ami,

Je tenais d’autant plus à vous voir que l’état de Béranger m’a beaucoup occupé, soit à cause de vous, soit à cause de M. Dupont1, qui m’en a chaque jour entretenu. Je vous aurais dit que, selon toute apparence, votre célèbre ami a mal à la prostate, ou bien une pierre dans la vessie. Comme une exploration avec la sonde serait indispensable pour éclaircir ce premier chapitre, vous auriez, mieux que personne, trouvé moyen d’en faire sentir la nécessité au malade, qui en a, je crois, une frayeur toute enfantine ! S’il a une pierre, vous le savez, plus tôt on y verra, plus tôt il sera facile de la briser ; s’il n’en a pas, tranquilles de ce côté, ses amis et lui, délivrés d’une pareille inquiétude, feront trêve à leurs angoisses. Je crains que Prat, qui ne voulait pas d’abord accuser les voies urinaires, ne soit obligé de vous a...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search