Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 341. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Alfred Velpeau 1843, 13 Avril. – S.L

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B3-13.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 444.

Entrée de Velpeau à l’Académie des sciences.

Quand je disais « ne vous hâtez pas d’arriver au terme de la carrière », je ne pensais pas à la pairie. Pour cette fois, hâtez-vous, je voudrais vous y voir et pour me donner cette satisfaction, vous n’avez pas de temps à perdre.

Si je ne tenais pas beaucoup àa vous voir à l’Institut qui devait un jour ou l’autre vous ouvrir sa porte, je n’en ai pas moins été fort touché de l’empressement que vous avez mis à me l’apprendre. C’est avec la plus tendre effusion de l’amour paternel que je vous remercie de cette dernière bonne petite lettre qui m’en rappelle bien d’autres et qui éveille une succession de doux souvenirs.

Accordez votre bienveillante attention à cette affection chronique ; je n’y sais rien de plus que les douches d’eaux thermales qui contiennent de la barégine1 : indiquez plus et mieux et donnez-moi de m...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search