Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 338. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Alfred Velpeau 1843, 30 mars. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B3-11.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 401-403.

Nouvelle réflexion sur l’application de la cautérisation à la variole.

Oui, nous avons, oui, vous avez cautérisé avec du nitrate d’argent des pustules vaccinales récentes1. Oui, à cette époque j’avais obtenu l’extinction de l’inflammation furonculaire sur moi-même, j’avais prévenu son développement par ce même procédé et ce procédé appliqué au furonclea, je l’avais emprunté à je ne sais qui.

Plusieurs motifs m’avaient porté à faire à la vaccine l’application de la cautérisation. Le motifb principal, vous ne pouvez l’avoir oublié. J’étais alors dans la ferveur de mes recherches sur les inflammations spéciales. Je savais toutes [les] oppositions que le physiologisme allait opposer à la cure dec l’angine maligne par les caustiques (nonobstant tousd les témoignages de l’Antiquité). Je cherchais des faits thérapeutiques analogues, mais je ne voulais pas seul...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search