Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 337. D’André Marie Constant Duméril à Pierre-Fidèle Bretonneau 1843, 21 février. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 399-401.

Demande d’un avis médical. – Prochain mariage d’Auguste Duméril et projets d’avenir.

Paris, 21 février 1843.

J’ai été bien peiné, mon cher ami, de ne m’être pas trouvé au Jardin quand vous êtes venu m’y chercher ; mais pourquoi aussi attendre au dernier moment pour chercher à embrasser vos amis ! Ma femme et mon fils1 ont été désolés comme moi, et nous espérons bien que dans pareille circonstance vous aurez soin de nous avertir que vous êtes à Paris, et nous trouverons bien moyen de vous y voir.

J’ai été prié par un de mes amis de prendre auprès de vous, sub fide medica2, quelques renseignements, sous le rapport de la santé héréditaire uniquement, sur une famille dont on sait que vous avez la confiance. Vous concevez que dans tous les cas votre réponse ne sera communiquée que très indirectement. Le nom seul de cette famille m’a été donné, c’est celle de M. de Ch… Si vous voyez quelques in...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search