Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 3

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1841-1859)

No 322. De Pierre-Fidèle Bretonneau à l’administration et au préfet. [début 1841]. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B3-6.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 380-381.

Idées de Bretonneau concernant l’organisation, à Tours, d’une école secondaire de médecine (cours, professeurs, modalités d’élection et de remplacement).

Note communiquée à l’administration et au préfet1.

L’enseignement de l’hôpital peut être converti sans peine et sans beaucoup de frais en une École secondaire, (Trousseau vous dira notre magnificence) et on obtiendra ce résultat sans opérer dans le service médical une de ces révolutions qui, en offrant d’excellentes innovations, rencontrent dans les préventions et dans les habitudes des obstacles presque insurmontables.

Pour organiser l’école, il suffirait de conserver deux médecins en chef, deux chirurgiens, un pharmacien, d’avoir un suppléant pour le service chirurgical, un pour le service médical, un professeur d’accouchement et un directeur. (Le même professeur ne peut-il faire deux cours ?)a

Remarque...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search