Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 91. De Louis-Benoît Guersant à Pierre-Fidèle Bretonneau 1816, [après mars]. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 283-285.

Article de Bretonneau paru dans le Dictionnaire de Guersant. – Concurrence entre Duméril et Savigny, et élection de Duméril à l’Académie des sciences.

1816.

Enfin, mon cher ami, j’ai pu me vaincre assez pour rompre mon trop long silence. Tout paresseux que je suis, le vice ne m’a pas encore tellement corrompu que je ne m’aperçoive pas de mon fatal penchant à la paresse. Oui, mon ami, je me sens bien coupable, je le confesse ; mais ce qui me console, c’est que vous l’êtes presque autant que moi. Au reste, vous avez dû voir que si je ne réponds pas exactement à vos lettres, au moins j’en fais bon usage, et qu’à peu de chose près j’ai fait imprimer presque en entier une de vos dernières épîtres ; nous savons ce que vaut une ligne, nous autres auteurs de dictionnaire à soixante-douze francs la feuille.

Je vous parle ainsi parce que je pense que vous avez dû lire votre article Abeillea, dans l...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search