Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 84. De Pierre-Fidèle Bretonneau à sa cousine Mahiet [après 1815]. – [Tours]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. AD Indre-et-Loire : 10 F 11/1.

Suite du traitement de M. Mahiet.

Voilà, ma chère cousine, un léger amendement qui ne peut être rapide, qui ne peut pas même être durable, car un état comme celui de notre cher malade n’est pas susceptible d’un retour facile et gradué vers la santé. Ce n’est qu’à travers bien des encombres qu’on peut y revenir. Je ne vois pas que pour l’instant nous ayons rien à changer.

Il n’est point encore question d’en venir à griller. L’eau de seltz est le moyen sur lequel je compte le plusa contre le mal de cœur. Le sirop et les frictions contre l’enflure. Je ne vois pas de motif pour rien changer à notre traitement actuel.

J’espère voirb notrec malade sous peu de jours.

Votre dévoué et respectueux serviteur,

Bretonneau

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search