Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 83. De Pierre-Fidèle Bretonneau à sa cousine Mahiet [après 1815]. – [Tours]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. AD Indre-et-Loire : 10 F 11/1.

Ordonnance de sirop antiscorbutique pour M. Mahiet. – Prochain passage de Bretonneau à Bléré.

Ma chère cousine,

Je suis cruellement contrarié d’être retenu par le service de l’hôpital qui m’est laissé pour 3 jours sur les bras. Je passerai mardi à Bléré. Sur ce que j’entends de M. Brochard : je voudrais que notre malade prît le matin une cuillerée de sirop antiscorbutique dans une tasse d’infusion de quinquina. Et si l’enflure fait des progrès, la dose du sirop d’aunée devrait être doublée1.

M. Brochard veut bien se charger d’une demi-bouteille de sirop antiscorbutique.

Votre respectueux et dévoué serviteur,

Bretonneau

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search