Versione classicaVersione mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 82. De Jean-Antoine Chaptal à Pierre-Fidèle Bretonneau 1815, 11 décembre. – Paris

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 272-273.

Rumeur à propos de Chaptal quittant la France pour les États-Unis. – Évocation de l’état de l’Europe et l’avenir que Chaptal prédit à celle-ci et aux États-Unis. – Envoi de son traité sur le sucre de betterave.

11 décembre 1815.

J’ai bien présumé, mon cher Bretonneau, que les bruits qu’on a fait courir de mon départ pour les États-Unis d’Amérique affecteraient mes amis, et c’est la seule peine que j’en aie éprouvé. Quoique mon intention n’ait jamais été d’abandonner un pays auquel je tiens par habitude et par affection, mes opinions sur l’état actuel de l’Europe et sur l’Amérique, qui est appelée à un si bel avenir, ont bien pu donner quelque fondement à ce bruit. J’ai dit souvent que les symptômes d’agitation qu’éprouve l’Europe depuis de longues années, et l’inquiétude des esprits, annonçaient plutôt une décomposition qu’une régénération. Je pense fermement que le plus haut terme de la...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search