Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 76. De Pierre-Fidèle Bretonneau à André Marie Constant Duméril 1815, 6 février. – Chenonceaux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. Collection privée : M. et Mme Rouleau.

a. Le Progrès médical, Supplément illustré, juillet 1932, 9e année, no 6, 1832, « Une lettre inédite de Bretonneau », p. 54-56.

Retour de Bretonneau à Chenonceaux pour un court moment. – Soins et expériences pour fabriquer des briquets. – Réception de la décision du ministre le nommant, lui et Duperron, médecins chefs de l’hôpital de Tours.

Chenonceaux ce 6a février.

Je savais bien que je ne vous quitterais pas sans un vif regret, mon cher ami, mais je ne m’attendais pas à être aussi troublé. En sortant de chez vous, je dépassai bien ma porte, et ensuite au lieu de songer à finir mes paquets, je me mis à penser à vous et à notre cher Guersant.

Tant de nouveaux, tant d’anciens souvenirs vinrent gonfler mon cœur de reconnaissance que, tout entier à l’émotion pénible et douce que j’éprouvais, je me laissai surprendre par l’heure et je n’eus plus de ressource que de jeter pêle-mêle dans un grand sac tous les effets qui me restaient à emballer. J’avai...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search