Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 72. De Pierre-Fidèle Bretonneau à sa femme, Marie-Thérèse [1815, 8 janvier]. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B1-16.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 249-252.

Soutenance de thèse de Bretonneau. – Organisation de ses amis pour lui faire obtenir la place à l’hôpital de Tours, et au dépôt de vaccin.

J’aurais bien dû ne pas attendre au dernier moment pour écrire à ma bien aimée femme, mais j’ai bien couru tout le jour dans la neige fondue. Je suis allé chez M. Chaptal pour avoir une lettre pour Barbier-Neuville du ministère de l’Intérieur1, afin de savoir où en est cette affaire de Tours. Je regretterai un peu le dépôt de vaccin si je ne puis l’avoir à Chenonceauxa : je ferai quelques tentatives à cet égard si la place de l’hôpital est donnée. Guersant veut avoir mardi Husson à dîner afin de former notre complot. Duméril en sera. J’ai dîné en petit comité aujourd’hui chez notre bon Guersant, je ne puis te dire tout le charme de nos souvenirs, tout l’épanchement qui règne entre nous quand, une de ses filles sur m...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search