Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 67. De Pierre-Fidèle Bretonneau à sa femme, Marie-Thérèse 1814, 30 décembre. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 241-242.

Examens et thèse pour le doctorat. – Considérations sur la nomination.

Lundi, 30 décembre 18141.

Chère bien-aimée, j’ai eu beaucoup plus de loisir, et j’ai passé hier ma journée à flâner ; et, ce matin, je me laisse presque surprendre par l’heure.

J’ai vu hier soir Mme de Villeneuve, qui était, à dix heures, au moment de se coucher ; quelles manières provinciales ! Elle m’a reçu avec tant de bonté que je lui ai pardonné ce petit travers, qu’elle ne va pas garder longtemps ; du reste, c’était la seule personne qui fût encore sur pied ; j’ai eu des nouvelles de ma chère bonne qui m’ont fait grand bien.

Je vais ce matin à Saint-Denis avec M. Chaptal voir une presse hydraulique. Il m’a dit qu’il croyait que j’étais nommé à cette place de Tours ; j’ai à ce sujet une bonne petite histoire de M. Bouriat2, mais elle serait trop longue et je manquerais mon rendez-vous. Il m’a indiqué (M. Chaptal) l...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search