Versione classicaVersione mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 59. D’André Marie Constant Duméril à Pierre-Fidèle Bretonneau 1814, 23 novembre. – Paris

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 225-226.

Prochaine arrivée de Bretonneau à Paris. – Jury d’examen de Bretonneau.

Paris, le 23 novembre 1814.

Nous sommes étonnés, mon cher ami, de n’avoir pas de vos nouvelles, et nous pensions, Guersant et moi, que votre silence annonçait votre arrivée. Mais enfin, puisque vous ne venez pas, et que dans votre dernière vous paraissiez hésiter encore et disposé à retarder votre voyage, il faut que je vous presse et que je vous dise que nous voulons vous doctorifier malgré vous. Vous saurez donc que vous devez paraître le 5 décembre devant MM. Sue1, Bourdier2 et A. Leroy3, qui sont les meilleurs gens du monde, et qui savent moins de physique, d’hygiène et peut-être moins de médecine légale que vous.

Hâtez-vous, le temps presse ; on craint de nouveaux changements dans toute l’Instruction publique. C’est à qui s’enrégimentera. Les jours d’examen sont pris trois semaines d’avance ; il vous faudra toute...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search