Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 55. De Louis-Benoît Guersant à Pierre-Fidèle Bretonneau [1814], 21 septembre. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 216-217.

Annulation de la visite de Duméril à Tours. – Manœuvres de Guersant pour obtenir la nomination de Bretonneau à la place de médecin chef de Tours. – Prochaine arrivée de Bretonneau à Paris pour soutenir son doctorat.

Paris, le 21 septembre [1814]1.

Je reçois à l’instant votre lettre, mon cher ami, et je m’empresse de vous dire que Duméril n’est pas encore parti, qu’il ne fera que deux ou trois petites absences de quatre à cinq jours, et n’ira pas dans votre pays. Je le verrai demain à la Maison de santé, et je le prierai de concerter dès demain avec M. Le Roux2, le doyen, ce qu’il y aurait à faire pour que votre nomination n’éprouvât aucun obstacle dans les bureaux. Je pense qu’il faut que l’un des deux voie ou écrive à Barbier-Neuville3, chef de bureau, chargé de cette partie, et le prévienne de l’état des choses. Je me réjouis de votre retour à la médecine d’observation, il n’en peut ré...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search