Versión clásicaVersión móvil

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 53. D’André Marie Constant Duméril à Pierre-Fidèle Bretonneau 1814, 20 mars. – Paris

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 1, p. 217-219.

Prochaine arrivée de Bretonneau à Paris pour son doctorat. – Exhortations à se faire connaître d’un plus large public.

Paris, ce 20 mars 1814.

Guersant m’a communiqué, mon cher ami, la lettre que vous lui avez écrite, et j’ai pris beaucoup de part à vos projets. Je ne puis vous donner des conseils bien éclairés sur la détermination qu’on vous propose de prendre, parce que je ne connais pas bien les inconvénients de votre mode d’existence actuelle ; mais ce que je vois, ce sont de bien grands avantages du côté de la réputation et de la fortune. Abstraction faite de la qualité d’ami, qui n’a fait d’ailleurs que me mettre à portée de vous mieux apprécier, il me semble que vous vous remettrez à votre place et que vous pourrez jouir de toute la considération personnelle que vous méritez. Je ne me dissimule pas non plus les désagréments que les premiers temps de votre séjour à la ville pourron...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search